Phantom Hourglass RPG

Forum en maintenance ! (description à venir)
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
News
Forum
Forum en maintenance jusqu'à je sais pas quand... =)
 
Bouton 1
Le problème est terminée, mais rien de nouveau sous les étoiles ! Il reste toujours la bande-annonce du tome II, dernier épisode en ligne.
 
Sites Zelda
Un forum sur Phantom Hourglass. Peu de membre, mais un joli design. Mérite d'être connu !
 
Un magnifique site que j'admire beaucoup ! De superbes images, des musiques, des soluces... Le site de Zelda par excellence.
 

Partagez | 
 

 The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]

Aller en bas 
AuteurMessage
Astrid
Voyante
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Date d'inscription : 26/08/2008

RPG
Race: Humain
Objets spéciaux:
Rubis: 1000

MessageSujet: The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]   Ven 26 Sep - 21:32

CHAPITRE 1 : L'île de la Haine


Hyrule était en guerre.
Non, pas un léger conflit entre zoras et gorons, qui se finissaient souvent autour du feu à chanter des chansons.
Non.

Hyrule menaçait de sombrer dans un chaos inhumain. Les nombreuses personnes désireuses de s'emparer de la Triforce et du pouvoir royal depuis l'avènement du Saint Royaume s'étaient désormais unies dans le but de réussir enfin à gouverner Hyrule à jamais.

Chaque jour, de gigantesques armées sorties de nulle part déferlaient sur le château d'Hyrule désormais trop faible pour repousser un siège supplémentaire. Les gorons et zoras avaient également le conflit à leur porte, et les Gerudos s'étaient faites trahir par leur ancien roi, Ganondorf. De toute façons, ces dernières auraient refusés d'aider des peuples contre lesquels elles luttaient depuis si longtemps.

___________________________________

Le visage couvert de poussière, les habitants de la cité d'Hyrule n'étaient pas beaux à voir. L'œil cerné, la mine inquiète, le peuple avait cessé d'émettre son joyeux brouhaha commun à la Place du Marché et allaient acheter des armes pour sauver leurs vies.

Au milieu de la foule angoissée, Link examinait une épée bon marché en compagnie de la princesse Zelda. Cette dernière n'osait plus quitter sa lame, et c'est avec difficulté qu'elle réussit à convaincre son père de la laisser accompagner Link aujourd'hui. La poussière qui obscurcissait son visage ne réussissait pas à dissimuler la beauté de ses traits crispés. Sa silhouette svelte était encore marquée par la bataille de la veille, de nombreuses égratignures barraient sa robe salie par le souffre du feu d'un long trait sanglant. Malgré son piteux état, elle continuait de conserver un sang-froid incroyable et elle émanait une telle puissance royale que la figure des citadins s'éclairaient un peu en la voyant passer.

Le jeune homme qui l'accompagnait devait approcher ses dix-sept ans, tout comme la fille du roi. Tout vêtu de vert, il était blond et était d'une carrure respectable, sans être excessive. Dans son dos, un bouclier orné de la Triforce était légèrement abimé, comme consumé par le souffre. Pour l'instant, son attention était focalisé sur la lame grossie qu'il tenait entre les mains. Avec un petit soupir d'agacement, il compara l'épée dans sa main avec celle qui était accrochée à sa ceinture : contrairement à l'autre, elle était polie à l'extrême et semblait aisément maniable. Link reposa l'objet qu'il avait pris et osa jeter un discret coup d'œil à la princesse avant de reprendre ses recherches.

Soudain, sa vision se brouilla et il tituba, prêt à basculer en arrière. Il fut retenu par Zelda et par une autre femme qui passait. Cette dernière demanda d'une voix inquiète:
- Est-ce que ça va ?
Link n'eut pas le temps de répondre.
Tous trois avaient disparus en un éclair.
________________________________________________________________________

Debout sur une colline, Vaati scrutait l'horizon de ses deux yeux couleur sang. Ses cheveux blancs parsemés de reflets violets lui fouettaient le visage, mais il s'en fichait. Il désirait voir comment le château d'Hyrule organisait sa défense.
En tant que général de l'armée que Ganondorf lui avait confié, il désirait établir à l'avance diverses stratégies concernant l'offensive finale qu'il était sûr de remporter.

Venir ici seul ne lui faisait pas vraiment peur, car il ne doutait pas un instant de ses pouvoirs. La seule personne capable de lui résister était Ganondorf.

Cela le faisait bouillir d'être obligé d'être son inférieur, mais il savait que cela allait vite changer.

Il n'eut pas le temps de concocter un autre plan diabolique.
Il avait disparu.
_______________________________________________________________________

A mille kilomètres de là, dans une taverne miteuse, deux hommes étaient en train de discuter autour d'une table crasseuse. Le premier, d'un âge indéfini était détestable au premier coup d'œil. Vêtu d'un ample manteau bleu marine, il arborait une crinière brune ébouriffée et deux yeux verts cernés, une petite barbichette qui lui donnait un air snob. Cet homme se nommait Linebeck.

De l'autre côté, sur la table était installée la créature la plus improbable qui soit : un croisement incertain entre un chapeau vert et un canard. Cette chose, un ancien sage minish transformé par le noir Vaati, s'appelait Exelo.

Alors que Linebeck approchait sa chope de sa bouche, le canard se mit à se tortiller en tout sens. Levant un sourcil, le marin arrêta son geste, puis le reprit, comme lassé de son compagnon.

Il n'eut jamais le loisir de goûter au liquide infect, spécialité de la taverne.
Ils avaient disparu.
________________________________________________________________________

Sur le Mont du Péril, le volcan en éruption crachait inlassablement de la lave sur les deux factions : les gorons s'opposaient à l'armée du vil Ganondorf.

Celui-ci combattait sous la cendre ardente avec le goron héritier de Darunia. Tous deux échangeaient coups de poings et d'épées.

D'un coup, ils furent tirés en arrière.
Ils avaient disparus.
________________________________________________________________________

Dans le domaine zora, la princesse Ruto discutait avec une jeune fille rousse, venant s'abriter dans cette zone presque calme depuis la récente victoire du peuple aquatique.
Cette jeune fille d'environ seize ans se nommait Malon. Toutes deux débattaient à grands coups d'arguments sur le fait d'aller porter ou non secours aux hyliens.

Le père de la princesse frappa à la porte et entra.
La chambre était vide.
________________________________________________________________________

Au large, une jeune femme à la peau très mate, après avoir glapit quelques ordres aux marins sous ses ordres, était entrée dans sa cabine.

Elle referma la porte et se dirigea vers son miroir. Approchant ses 25 ans, elle offrait un visage fin, deux yeux verts et de longs cheveux noirs qu'elle avait noués en une haute queue de cheval. Elle jeta un regard critique sur son reflet et se jeta sur son matelas.

Allongée sur le dos, elle repensa au bonheur qu'elle avait cru frôler, à la haine, l'humiliation, et la tristesse qui l'avait saisie face à l'illusion de l'amour.
Une larme coula. Elle glissa sur sa joue, et tomba vers le sol.
Quand elle se brisa, Jolène s'était volatilisée.

-----------------------

Le calme du lieu fut brisé par l'arrivée bruyante de onze personnes apparues au même endroit.
Après de nombreuses injonctions incompréhensibles, chacun roula sur le côté, puis finit par se relever.
Jolène regarda autour d'elle, intriguée, tout en se relevant, alors que les autres faisaient de même.

Elle était arrivée sur une plage paradisiaque, sous un soleil torride et marchait sur du sable chaud. Un océan tropical bleu turquoise s'étendait devant elle à perte de vue.
C'est alors qu'elle vit Linebeck.

Dans un élan de rage incontrôlé, elle saisit son sabre et se jeta à sa poursuite.

Ce dernier, d'abord tremblant, pris les jambes à son cou sans chercher à comprendre ce qu'ils faisaient tous les deux ici.

Link, lui, avait aperçu Ganondorf et s'était jeté dessus en hurlant. Le Seigneur du Malin réussit de justesse à esquiver l'attaque qui aurait du lui être fatale et riposta, en envoyant du sable dans les yeux de tout le monde.

De son côté, Malon avait délibérément provoqué Zelda à cause du héros du temps, et toutes deux roulaient au sol en se mordant et en se tirant les cheveux.

Exelo, lui, avait sauté à la gorge de Vaati, qui entreprenait de l'étrangler pendant que l'oiseau lui mordait l'oreille.

Ruto, ayant volontairement crié sur Holgoron à cause de l'aide qu'ils avaient promis à son peuple et qu'ils attendaient toujours, non mais ho sans blague ! Ce dernier avait répondu en lui sautant dessus et en l'écrasant sous son poids de colosse pendant que la princesse des Zoras le fouettait avec les palmes de ses pieds.

Soudain, à travers le carnage te le sable, une voix claire retentit :
- ARRÊTEZ !
Dix paires d'yeux se tournèrent alors vers le cri.
Une jeune femme d'une vingtaine d'année, avec la peau pâle, deux splendides yeux verts incroyablement brillants et de courts cheveux bruns les regardaient tous.
- Non mais regardez-vous ! De quoi avez vous l'air, à rouler par terre comme des enfant dans un bac à sable ?
En effet, la vision que le groupe offrait était plus que pathétique. Chacun détourna le regard en rougissant, apparemment gênés. Effectivement, pour des maîtres du Mal, des héros ou des princesses, cela devenait plus que stupide.

La jeune femme reprit :
- J'ai vu quelque chose d'inquiétant. Regardez.
D'un geste de la main, elle désigna le ciel qui s'élevait au dessus de l'océan.
Tout le monde regarda dans la direction donnée. Après analyse, Linebeck s'écria d'une voix faible :
- C'est... Une tempête ! Et pas une petite ! Il faut se barrer !
Vaati s'exclama alors, après avoir décroché Exelo de son oreille douloureuse :
- En tant que Mage du Vent, je devrais être capable d'arrêter cet ouragan.
Il mit la main devant lui et ferma les yeux, pendant que le groupe retint son souffle.
Une lueur mauve apparut devant lui, grandissant, comme pour englober la tempête à venir.

Soudain, le prince des Ténèbres bascula en arrière comme si la lumière l'avait repoussé. Ganondorf, après avoir ricané, accompagné d'Exelo, tendit la main à son collègue pour qu'il se relève, la mine préoccupée :
- Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, c'est comme si une magie plus grande avait englobé mon sort.
On pouvait lire dans ses yeux rouges une colère et une humiliation certaine, qui fit redoubler les gloussements d'Exelo.
Vaati, après lui avoir lançé une pierre pour qu'il se taise, alla s'assoir dans un coin, visiblement furieux. Linebeck, après avoir longuement observé l'inconnue, reprit avec affolement :
- Il faut se planquer, ou la tempête va nous broyer !
Link, d'une voix contrôlée, reprit alors :
- On doit vite trouver un refuge.
Après l'accord de tous, l'exploration commença, d'abord sur la plage, puis en s'enfonçant à l'intérieur des terres. La végétation était principalement composée de conifères et d'arbres tropicaux, d'herbes et de mousse. Finalement, alors que la houle commençait déjà à se lever, Malon signala une grotte sous la surface de la terre, et un gros rocher pouvant boucher l'entrée. Avec l'effort de tout le monde, la grotte fut fermée alors que la tempête éclatait dehors.
La nuit tomba, et tout le monde s'endormit comme il put, au milieu des insectes et des rochers.

Chapitre 2 prochainement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lashowe.e-monsite.com
Astrid
Voyante
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Date d'inscription : 26/08/2008

RPG
Race: Humain
Objets spéciaux:
Rubis: 1000

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]   Sam 27 Sep - 21:18

Chapitre 2 : Temps d'adaptation...


La tempête fit rage toute la nuit, mais pourtant, l'intérieur de la grotte était relativement calme, mis à part les réguliers couinements d'Exelo sur le confort de la cavité.

L'installation des "lits", autrement dit des tas de fougères par terre généra quelques problèmes : en effet, seule la jeune femme dénommée Elavielle arrivait à dormir à côté de n'importe qui, même si elle hésitait toujours devant Vaati contre qui elle s'était battue la veille. Ce dernier ne voulait même pas voir Exelo et répugnait à dormir à côté de Ganondorf et de Linebeck qui sentait l'alcool, qui ne se sentait bien que si Jolène, à dix mètres de distance de sécurité n'avait pas son sabre à portée de main. Le canard-chapeau ne voulait dormir à côté de personne, tant et si bien qu'il se trouva coincé entre Ganondorf et Holgoron, qui refusait de dormir près de Ruto, qui se contentait bien de ce choix.
Malon et Zelda partagèrent leur tas de fougère car il n'y en avait que 10 pour 11 personnes, tandis que Link se retrouva coinçé entre le représentant du peuple de pierre et un mur fort inconfortable.
Finalement, tout le monde s'entassa dans la grotte comme ils purent, étant donné que Vaati, Exelo, Zelda et Malon, déjà couchés, se mirent à menacer ceux qui faisaient du bruit de leur jeter un sort à la figure si ils ne la fermaient pas.

La nuit fut plutôt calme.
_______________________________________________

Le lendemain matin, Malon fut la première à se réveiller. Tout d'abord, elle ne se souvint pas pourquoi elle était couché sur un tas de cailloux dans une caverne qui sentait mauvais en compagnie de Vaati et de Ganondorf.
Quand elle finit par se remémorer les évènements de la veille, sa première pensée fut d'aller voir si la tempête était passée. Elle enjamba les corps inertes du groupe endormi et poussa timidement le rocher qui obstruait l'entrée.
La vision qu'elle eut ensuite la surprit :
Aucun palmier n'était déraciné, aucune branche n'était tombée au sol, et seul la présence suffocante de sable dans l'air témoignait de la fureur passée.
La fermière fit quelques pas à l'extérieur et alla examiner le végétal le plus proche. Depuis enfant, elle était spécialiste dans les plantations, et la découverte qu'elle fit obscurcit son esprit.
La fougère arborescente semblait renforcée étrangement de toutes parts, comme si les ouragans dévastaient régulièrement la région.
Sur cette inquiétante conclusion, elle entreprit de rechercher, pas trop loin, de quoi boire et se nourrir. Elle ne fit pas deux pas qu'elle rencontra un bananier et un oiseau aux couleurs exotiques.
Bien, se dit-elle. On a de quoi chasser et de quoi cueillir. Viens maintenant le problème de l'eau.
Elle fouina encore un peu autour d'elle, et débusqua, à sa plus grande satisfaction, un ruisseau limpide qui traversait cette étrange forêt.

Elle entreprit alors une petite cueillette, constituée de deux bananes par personne et se servit de son tablier comme outre. Par contre, elle ne ramena aucun gibier car elle répugnait ôter la vie.

Quand elle termina son travail, elle alla réveiller tout le monde à grands coups de pieds fastidieux, déclenchant de nombreux scandales vite stoppés quant à l'annonce de nourriture.

Après un petit déjeuner riche en péripéties, il fut convenu d'utiliser cette grotte comme "quartier général", de faire des provisions et de partir explorer un peu.

Link, pendant qu'il mangeait, observa autour de lui une scène singulière. En effet, les seigneurs du mal, après un intense débat avec eux-même, semblaient avoir dénié l'envie de tuer tout le monde. Il était étrange de voir le Seigneur du Malin réclamer une autre banane à la princesse Zelda chargée de la distribution ou bien Vaati s'emporter après Exelo qui lui avait dérobé sa portion de nourriture. Malgré la relative bonne ambiance qui régnait dans la caverne, le Héros du Temps sentait bien que Linebeck, Jolène, Ruto et Holgoron étaient sur le point de se sauter à la figure, et que le mage du Vent, particulièrement, se sentait humilié, comme un adolescent en crise.
De plus, Link s'inquiétait pour Hyrule. Même sans gouverneurs, le siège du château, prévu le lendemain, avait-il eut lieu. Il croisa les yeux d'Elavielle qui lui rendit un sourire crispé.

Cette femme semblait être en trop. Non pas qu'elle n'était pas désirée, au contraire, il lui suffisait d'élever un mot pour que Vaati ravale sa malédiction, bien que cela ne marchait pas pour Exelo, et qu'elle diffusait sa bonne humeur, mais elle n'avait aucun contact avec personne.
Ne connaissait personne.
Bien que certains membres du groupe ne pouvaient se sentir, ils avaient déjà vécu des expériences ensemble.
Elle lui avait juste tenu le bras quand il était en passe de s'évanouir.

D'ailleurs, qu'est-ce que qui a bien pu s'amuser à téléporter des ennemis jurés sur une île déserte.
Déserte ?
Cela reste à prouver...
------------------------------------------------------------->
Finalement, tout le monde finit sa ration et fut prêt à partir. Il fut décidé qu"au moins deux personnes devaient garder la caverne en l'absence des autres. Linebeck et Exelo, de vieilles connaissances, se portèrent volontaires.

Ensuite, le groupe s'enfonça dans la forêt de plus en plus dense.
A part plusieurs arbustes à baies trouvés sur le chemin, le panorama restait globalement le même.
Suite à un bref échange verbal entre le goron et la femme-poisson, après environ deux heures de marche, Ruto, ignorant totalement les mises en gardes et les interdictions de ses compagnons, s'enfonça dans une large rivière, dont le ruisseau découvert le matin ne semblait n'être qu'un affluent.
Après avoir attendu la princesse des zoras environ une demi heure, le groupe décida de longer la rivière et continuer à explorer.
Environ 10 minutes plus tard, Elavielle s'arrêta et s'appuya contre un arbre pour reprendre son souffle, et ainsi, en profita pour observer le paysage environnent.

Ils s'étaient arrêtés dans une splendide clairière juste devant une succession de cascades qui venaient se déverser dans le cours d'eau élargi. Le soleil brillait encore, mais il menaçait d'être englouti sous les nuages qui se pressaient autour, bien que la chaleur fut encore présente.

Pourtant, la jeune hylienne fronça les sourcils et regarda le fleuve plus attentivement. La surface était aussi lisse qu'un miroir alors que les chutes d'eau se faisaient violentes. De plus, le vent se levait.
Mais aucune ride ne venait troubler le calme de l'eau.

Elavielle frissonna, et appela les autres pour leur faire part de sa découverte. Mais Vaati avait autre chose en tête : il huma l'air et plissa les yeux en regardant les nuages.
Finalement, il se retourna lentement et énonça d'une voix froide et sans appel :
- Nous avons quinze minutes pour revenir à la caverne.
Devant les mines éberluées du rreste du groupe, il ajouta :
- Un autre ouragan.
Zelda devint pâle comme la neige et Jolène se mordit la lèvre inférieure avec force, avant de demander d'une voix faible :
- Et Ruto ?
Ganondorf, qui avait déjà commençé à s'en aller, répliqua sèchement :
- On a pas le temps.

Alors que tout le monde partait en courant, Elavielle jeta un dernier regard au lac plat. D'un coup, une vision violente lui apparut. Une langue bifide rouge sang, puis deux yeux d'un bleu aussi glacial que l'eau du fleuve. La vision fut si violente que la jeune femme s'arrêta en plein élan, le souffle coupé. Holgoron, voyant son trouble certain, la jucha sur ses épaules massives sans lui demander son avis et partit au triple galop.

Ganondorf était devant, suivi de près par le goron héritier et l'hylienne, devant Jolène au même niveau que Vaati, Malon et Link, qui tenait la main à la princesse Zelda pour qu'elle avance plus vite, étant donné qu'elle était encombré à cause de sa robe volumineuse.

La houle se levait déjà, dans le sens inverse dans lequel le groupe courrait, ce qui compliquait la tâche. De plus, la forêt dense gênait la course avec ses lianes et ses cailloux qui leur fouettaient le visage et les faisaient trébucher.

Quand enfin ils furent en vue de la grotte qui leur servait de refuge, la tempête se déchaîna, plus puissante que n'importe quelle magie, qui dévorait les eaux, le sable, déracinait les rochers, emportant tout sur son passage. Vaati arriva le premier et tenta d'attraper le bec d'Exelo pour se hisser dans la caverne.

Il se déroba.
Le Prince des Ténèbres griffa l'air furieusement en jetant à l'ancien minish un regard empli de haine avant d'être emporté par une rafale.

Il ne dut son salut qu'à un énorme rocher contre lequel il se cogna et resta collé, inerte.
Linebeck tendit alors une main salutaire à Link qui put se hisser dans la cavité et prit le relais pour faire entrer le reste du groupe.
Malgré Ruto et Vaati restés à l'extérieur, ils furent obligés de fermer la grotte, geste qui arracha une larme à Malon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lashowe.e-monsite.com
Tetra
Administratrice
Pirate
avatar

Féminin Nombre de messages : 170
Age : 23
Date d'inscription : 20/08/2008

RPG
Race: Lutin
Objets spéciaux:
Rubis: 10.000

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]   Lun 29 Sep - 18:48

C'est bien, mais tu as une idée de la suite et de la fin ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phantom-hourglass.exprimetoi.net
Astrid
Voyante
avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 23
Date d'inscription : 26/08/2008

RPG
Race: Humain
Objets spéciaux:
Rubis: 1000

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]   Lun 29 Sep - 19:29

Bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lashowe.e-monsite.com
Tetra
Administratrice
Pirate
avatar

Féminin Nombre de messages : 170
Age : 23
Date d'inscription : 20/08/2008

RPG
Race: Lutin
Objets spéciaux:
Rubis: 10.000

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]   Mar 30 Sep - 20:13

Mets-la alors ! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phantom-hourglass.exprimetoi.net
Nausicaa
Esprit de la Mer
avatar

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 22
Date d'inscription : 12/09/2008

RPG
Race: Esprit
Objets spéciaux:
Rubis: 1000

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]   Mer 1 Oct - 19:19

C'est pas mal. Par contre, avec tous ces personnages, on s'y perd (surtout quand on connait pas le jeu...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetra
Administratrice
Pirate
avatar

Féminin Nombre de messages : 170
Age : 23
Date d'inscription : 20/08/2008

RPG
Race: Lutin
Objets spéciaux:
Rubis: 10.000

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]   Mer 1 Oct - 20:48

Rassure-toi : je n'en connais pas la plupart ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phantom-hourglass.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Legend of Zelda : Isle of hatred [Fan fiction]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [échange//vends] THE LEGEND OF ZELDA SPIRIT TRACKS COLLECTOR (pour DS)
» Zelda the skyward sword-Link
» [Multimédia] The Legend reborn : Nouvelles informations
» [LEGO] Coup de coeur : LEGO Zelda
» Forum Rpg Zelda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phantom Hourglass RPG :: Zelda :: Fan Art-
Sauter vers: